bruno-genzana

Engagé depuis plus de 25 ans au service de ses convictions, Bruno Genzana, est conseiller général des Bouches-du-Rhône depuis 1994.

Conseiller municipal et adjoint au maire d’Aix en Provence de 1983 à 2009, Bruno Genzana, s’est consacré à la promotion du territoire et de l’identité provençale, en étant un des acteurs les plus engagé de la réussite de l’exposition « Cézanne en Provence » en 2006, évènement qui attira plus de 450 000 visiteurs au Musée Granet.

C’est ce savoir-faire en matière de valorisation de nos traditions et de notre patrimoine naturel et culturel qu’il  met au service de la Région.

UN HOMME TOURNE VERS L’AVENIR

Le dimanche 21 mars dernier, les français se sont exprimés, et annonce Bruno Genzana, il est grand temps de tirer les enseignements du scrutin.

Souhaitant exprimer ses plus sincères remerciements aux électrices et aux électeurs d’Aix et du Pays d’Aix, qui par leur mobilisation ont permis de faire des scores nettement supérieurs à la moyenne départementale, Bruno Genzana, adresse également un grand merci aussi aux maires qui se sont clairement engagés aux côtés du Conseil Régional.

Il livre ainsi ses observations.

« Pour autant que l’abstention relativise la victoire de la gauche, il convient de préparer les prochaines échéances avec le plus grand sérieux. Et je crois, qu’au niveau national comme au niveau local, que cela passe par la réorganisation du centre-droit, car notre famille politique, la droite républicaine, n’est jamais aussi forte que lorsqu’elle repose sur deux piliers. Parce qu’il existe deux électorats de droite. La droite populaire et le centre humaniste ne s’adressent pas aux mêmes électeurs.

Nous avons vu toute l’importance que revêtent les thématiques économiques et sociales dans le choix de nos concitoyens. Or il n’est pas de tendance politique plus à la pointe dans ces domaines que le centre-droit, qui concilie les fibres sociales et libérales, en un mot l’humanisme moderne. Cet humanisme moderne est l’héritage de l’UDF d’hier, et il est incarné aujourd’hui par le Nouveau Centre et son président Hervé Morin.

C’est pourquoi je m’engage auprès de lui, avec encore plus de force lors des deux années à venir, afin de préparer la prochaine élection présidentielle. Le centre doit s’y présenter, et s’y présenter uni. Notre parti est le seul à posséder dans ses rangs un ministre de grande valeur, qui a prouvé lors de la réforme de la carte militaire ses qualités d’écoute et d’opiniâtreté, qui lui ont permis de mener à bien cette réforme.
Il est je crois le seul à pouvoir fédérer le centre autour de sa candidature. Et l’appel qu’il a lancé hier matin en compagnie de Jean Arthuis le confirme.

Cette sensibilité humaniste, je veux l’incarner dans le Pays d’Aix. Mais le centre reste à rebâtir sur ce territoire. C’est à cette tâche que je m’emploie dès aujourd’hui, de toutes mes forces. Et avec l’ensemble de mes amis qui se reconnaissent dans ces convictions, et plus particulièrement les élus du Nouveau Centre en Pays d’Aix : le Maire d’Eguilles Robert Dagorne, Catherine Rivet, Vice Présidente de la Communauté du Pays d’Aix et Jacques Garçon, conseiller municipal d’Aix en Provence. Le centre s’enracine profondément dans l’histoire politique aixoise. Nous serons des partenaires loyaux de l’UMP, comme nous l’avons montrés lors des municipales de juillet 2009. Mais nous saurons également prendre l’initiative de mener cette union lorsque nous serons les plus à même de l’emporter face à la gauche qui s’arqueboute sur ses archaïsmes.

Oui, le Nouveau Centre a de l’avenir à Aix et en Pays d’Aix !  »

Retrouvez toutes informations concernant Bruno Genzana sur son blog en cliquant ici

 

 

 

 

 

 

 

Article lu 8734 Fois par des visiteurs uniques et par 2099 moteurs de recherche